motoare speciale, brevete de invenție, de reducere a consumului de combustibilCum să economisiți combustibil?

Sfaturi, sfaturi și sfaturi pentru a reduce consumul, procese sau invenții ca motoare neconvenționale: motorul Stirling, de exemplu. Brevet de invenție amelioratorii de combustie: injecție a apei, tratare cu plasmă, ionizării de combustibil sau oxidant.
Janic
expert Econologue
expert Econologue
posturi: 7524
Înregistrare: 29/10/10, 13:27
Locul de amplasare: Burgundia
x 132

Mesaj de bază non lude Janic » 11/01/14, 16:25

selon ce site la consommation moyenne des belges aurait été, en 2008, de 102 kg par an.

http://www.oxfammagasinsdumonde.be/2008 ... cologique/

selon cet autre site, elle serait de 30.4kg par an

http://www.retaildetail.be/fr/f-belgiqu ... ande-de-36

qui et que croire?

did 67 bonjour
Je suis d'accord avec toi qu'il y a des degrés entre viandeux et vg comme il y en a entre le joogeur du dimanche et l'athlète aux jeux olympiques; les choix de vie et ses exigences ne sont pas les mêmes.
Je soulignais juste que le VG réunissait un maximum de points positifs que l'on ne retrouve pas ensembles dans le viandisme. Maintenat il va de soi que moins en consommer c'est déja positif pour la planète comme la réduction de consommation d'énergies fossiles l'est aussi.
0 x

Avatar de l'Utilisateur
Did67
moderator
moderator
posturi: 15609
Înregistrare: 20/01/08, 16:34
Locul de amplasare: Alsacia
x 5957

Mesaj de bază non lude Did67 » 11/01/14, 17:04

Oui, oui, j'ai bien compris.

Ce que je voulais signaler, en rapport avec le titre du fil :

a) il y a des choses pour lesquelles c'est tout ou rien : passer d'une voiture thermique à une voiture électrique (même si l'hybride est un intermédiaire - pour moi, c'est tout de même un engin "thermique" amélioré).

Pour viande / VG, il y a un continuum... entre des extrêmes.

b) Quand tel est le cas, il vaut mieux, par des positions pas trop extrêmes, améliorer la situation avec 50 % des gens par exemple qui diminuent leur consommation de moitié (ce qui est facile), plutôt que de viser une conversion radicale qui limitera l'impact à 1 pour mille ou 1 pour 10 000 !

Prenons une conso moyenne de 50 kg/personne.

D'un coté, 50 % qui diminuent de moitié, c'est 12 kg en moins en moyenne.

De l'autres, c'est 0,050 kg en moins, en moyenne toujours.

C'est un débat que j'ai souvent avec ce que j'appelle les "kmerhs verts" ou les "ayatollahs ecolo", qui par des positions trop extrémistes obtiennent un effet négligeable par rapport à ce qu'ils pourraient obtenir par une position "raisonnable", admissible par un grand nombre.
0 x
Avatar de l'Utilisateur
Did67
moderator
moderator
posturi: 15609
Înregistrare: 20/01/08, 16:34
Locul de amplasare: Alsacia
x 5957

Mesaj de bază non lude Did67 » 11/01/14, 17:14

Janic a scris:
qui et que croire?



Le niveau culturel moyen des journalistes ets à la baisse.

Ils reprennent sans distances des données sur internet, sans confronter des sources>.

Mais certains sites militants sont aussi prompts à "caricaturer" la réalité.

Donc toujours chercher une source avec des statistiques fiables. Avec google, c'est facile !

Dans cette étude, basée sur des données eurostat et des enquêtes de consommation, on trouve un graphique page 3 qui montre que la conso totale de viande est aux environ des 100 kg

http://agriculture.wallonie.be/apps/spi ... ntaire.pdf

[je pense que pour ta deuxième source, il s'agit de viande en tant que tel (steacks, côtes de boeuf, etc...). Alors que le prmeire chiffre est la viande totale (vendue en viande fraiche, ou saucissse et pâtés, lasagnes, etc...).
0 x
Janic
expert Econologue
expert Econologue
posturi: 7524
Înregistrare: 29/10/10, 13:27
Locul de amplasare: Burgundia
x 132

Mesaj de bază non lude Janic » 11/01/14, 17:57

Pour viande / VG, il y a un continuum... entre des extrêmes.

Quand tel est le cas, il vaut mieux, par des positions pas trop extrêmes, améliorer la situation avec 50 % des gens par exemple qui diminuent leur consommation de moitié (ce qui est facile), plutôt que de viser une conversion radicale qui limitera l'impact à 1 pour mille ou 1 pour 10 000 !

C’est une vision faussée de la réalité ! Reprends la comparaison avec le sport : peut-on supposer une conversion radicale des joggeurs du dimanche en athlète de haut niveau ? Ce serait ridicule et impossible à atteindre . Par contre qu’il y ait des athlètes de haut niveau montre les possibilités du corps humain et peut inciter à pratiquer une discipline sportive à son niveau de possibilités.
Prenons une conso moyenne de 50 kg/personne.
D'un coté, 50 % qui diminuent de moitié, c'est 12 kg en moins en moyenne.
De l'autres, c'est 0,050 kg en moins, en moyenne toujours.

C'est un calcul qui ne tient compte que de l'aspect quantité, mais c'est bien entendu déja cela et satisferait en grande partie, les défenseurs des animaux, mais cela néglige d'autres aspects aussi, sinon plus, importants.

Ensuite il ya confusion entre baisse de consommation et changement de philosophie. Ainsi les consommateurs de drogues (tabac, alcool et autres) peuvent raisonner en terme de diminution de leur consommation (ça marche rarement) ou d’abstinence. Est ce l’extrémisme, de"kmerhs verts" ou les "ayatollahs ecolo". Le Vg c’est une philosophie de vie qui ne peut être qu’individuelle et surtout pas imposée. Lis les forums Vg et tu verras que c’est le résultat d’une prise de conscience personnelle, souvent générée par des circonstances particulières.
Or on ne voit souvent que ce que les médias (qui ignorent généralement le sujet) en disent négativement ou positivement selon leur ouverture d’esprit et qui ne signalent souvent que les manifestations (pacifiques) de rue « choc » destinées à faire réfléchir le passant (avec plus ou moins de bonheur) puisque c’est le seul moyen visible à leur disposition.
Donc l’objectif n’est pas de faire diminuer une consommation globale en terme de chiffres, mais de repenser son mode de vie et en l’occurrence alimentaire (coté évident) mais surtout pollution, économie, éthique et de santé.
C'est un débat que j'ai souvent avec ce que j'appelle les "kmerhs verts" ou les "ayatollahs ecolo", qui par des positions trop extrémistes obtiennent un effet négligeable par rapport à ce qu'ils pourraient obtenir par une position "raisonnable", admissible par un grand nombre
.
Illusion profonde ! La consommation de viande est culturelle et correspond toujours à l’expression d’atteinte-consciente ou pas- d’un certain niveau de vie, c’est ce qui se constate de façon importante dans les pays émergents. La diminution de consommation ( non choisie) c’est aussi l’expression de cette perte de niveau social qui pour les gros nantis est de peu d’importance (ce ne sont pas les plus nombreux) mais majeur pour les petits revenus.
Or, et c’est ce que j’ai exprimé ailleurs, la diminution de consommation est et sera liée à la baisse des revenus et à la raréfaction de certains produits comme ceux de la mer, mais ce n’est pas un choix libre, le retour de moyens financiers suffisants relançant la consommation.
PS: j'avais rouvert le sujet végétarisme plus spécifique sur le sujet! Si tu veux continuer à échanger mieux vaut le faire sur celui-ci!
0 x
Avatar de l'Utilisateur
Did67
moderator
moderator
posturi: 15609
Înregistrare: 20/01/08, 16:34
Locul de amplasare: Alsacia
x 5957

Mesaj de bază non lude Did67 » 11/01/14, 18:14

Eh ben, je pense que tu trompes.

Je rencontre pas mal de gens qui diminuent leur consommation de viande pour un ensemble disparate de raisons, des maladies cardio-vasculaires à la vision de la brutalité des abattoirs en passant par la critique des méthodes d'élevage industriel. Et, bien sûr, comme tu le dis, les raisons économiques.

Sans pour autant arrêter totalement.

Je connais bien moins de conversion au régime végétarien, même si j'en connais très bien au moins une - ma fille.

Mon exemple chiffré était abusif, certes, c'était pour montrer l'impact des chiffres.

Il y a, dans mon entourage large, sans doute plus que 1 VG pour 1000 ! Mais cela ne dépasse pas quelques % (avec un "quelque" très faible !).

En revanche, en démarche de réduire significativement la consommation de viande, j'en connais une sacré masse !

Mais bon, en l'absence de statistiques, ce ne sont que des convictions. C'est pour ça, je dis, "je pense..." (que tu te trompes !).
0 x

Janic
expert Econologue
expert Econologue
posturi: 7524
Înregistrare: 29/10/10, 13:27
Locul de amplasare: Burgundia
x 132

Mesaj de bază non lude Janic » 12/01/14, 10:01

Did67 bonjour
Eh ben, je pense que tu trompes.

Je rencontre pas mal de gens qui diminuent leur consommation de viande pour un ensemble disparate de raisons, des maladies cardio-vasculaires à la vision de la brutalité des abattoirs en passant par la critique des méthodes d'élevage industriel. Et, bien sûr, comme tu le dis, les raisons économiques .
Sans pour autant arrêter totalement.

Peu importe les raisons (mais seules les raisons profondes ont de la valeur) c'est le résultat qui compte! : Cheesy:
Sinon c’est très juste. Pendant des siècles le végétarisme était considéré comme une démarche uniquement philosophique (nombre de philosophes et encore actuellement étaient et sont VG). A notre époque, avec le développement des sciences dites exactes dont la diététique, la constatation des inconvénients de la consommation de produits animaux dépasse la philosophie pour devenir un constat médical et particulièrement concernant les maladies cardiovasculaires et les cancers (et une multitude d’autre pathologies).
Ensuite, il y a un changement de conception sur ce qu’est l’animal et son rapport à l’homme. En effet l’animal était, et reste encore, considéré comme un objet (un meuble selon la législation française), pas un être vivant en soi. Là encore les travaux scientifiques démontrent de plus en plus la similitude entre l’animal en général et l’animal humain. Pendant longtemps, et encore chez certains, l’animal était supposé ne pas souffrir (même les bébés humains étaient supposés ne pas souffrir) et pouvait faire l’objet de n’importe quelle torture sans anesthésie pour les besoins de « la science ».... et de la bouffe.
Les documentaires de plus en plus nombreux montrent la violence que représente l’abattage des animaux choquant surtout les urbains n’ayant pas été habitués aux rituels d’abattage dans les fermes. Or ces personnes ne supporteraient pas mieux un abattage hors élevage industriel et la plupart préfère se voiler la face et faire semblant d’ignorer ce qui se passe dans les abattoirs pour continuer de ne voir qu’un steak complètement déconnecté de l’animal lui-même. Cela s’appelle faire taire sa sensibilité ou se donner bonne conscience, c’est selon !

Je connais bien moins de conversion au régime végétarien, même si j'en connais très bien au moins une - ma fille.

Bonne chance à elle !

Mon exemple chiffré était abusif, certes, c'était pour montrer l'impact des chiffres.

Il y a, dans mon entourage large, sans doute plus que 1 VG pour 1000 ! Mais cela ne dépasse pas quelques % (avec un "quelque" très faible !).

Certains VG veulent croire que le nombre de Vg est significatif pour souligner qu’un certain nombre de personnes ayant fait un choix, méritent d’être entendu (puisque dans notre système c’est le nombre qui est entendu, pas une vérité dérangeante) Donc le chiffre de 2% de la population française est avancé, mais il est totalement surestimé sauf lorsque dans ce chiffre sont inclus les semi Vg, c'est-à-dire ne mangeant de la viande que de temps en temps ou n’en mangeant qu’à certaines occasions sociales ou festives ou en devenir progressif d’être Vg et désignés sous le vocable de flexitariens. Mais même là 2% me parait excessif car les nouveaux »convertis » au VG sont en recherche de trouver dans leur ville ou village des Vg avec qui échanger et se réunir et sont souvent déçus de ne trouver personne. Donc 1 pour 1.000 ou 10.000 ça pourrait être réaliste.( les Vg ne crient pas sur les toits leur choix de vie, en général)
En revanche, en démarche de réduire significativement la consommation de viande, j'en connais une sacré masse !

Tant mieux pour eux! Ce qui est intéressant c’est d’en connaître les raisons : mauvaise qualité des produits, manque de goût, prix élevé, problèmes de santé, sensibilité affective, etc…
Ma propre « enquête » auprès de connaissances montre que si les personnes devaient tuer elles-mêmes un animal pour s’en nourrir (avec à disposition de la nourriture végétale en abondance) ces personnes ne le feraient pas et donc par conséquence deviendraient VG de fait.( c’est logique l’humain n’est pas un carnassier prédateur !)
Et là se rejoignent l'anatomo physiologie, l'affectif, la prise de conscience,etc...
0 x
Avatar de l'Utilisateur
Did67
moderator
moderator
posturi: 15609
Înregistrare: 20/01/08, 16:34
Locul de amplasare: Alsacia
x 5957

Mesaj de bază non lude Did67 » 12/01/14, 11:46

Ravi que nos avis convergent un peu.

Pour ceux qui réduisent leur consommation sans passer au stade VG, sans que cela soit représentatif, mon "ressenti" au niveau de mon cercle élargi est le suivant :

a) motivation principale = "diététique" / maladie cardio-vasculaires, etc... L'idée comme quoi la viande rouge a un effet négatif fait son chemin...

b) en 2ème, hors VG "militant" ou "philosophiques" [je veux dire par "réflexion sur la Vie"], c'est l'approche écologique : après prise de conscience des problèes énergtiques (chauffe-eau solaire !), la voiture électrique, le réchuaffement climatique, de plus en plus de familles se rendent compte qu'un des points noirs dans leur bilan n'est pas l'eau chaude, ou le chauffage, ou même la voiture, mais l'énergie grise ou les émissions de CO² fossile liés à leur nourriture. Et en premier chef, celle de la viande rouge.

Bref, il ya une réflexion chez une part croissante de la population, autour de "l'écologie", l'agriculture biologique, etc... avec des effets induits sur la conso de viande... Quelqu'un qui va dans un magasin "bio" ser forcméent confronté à du soja, d tofu, des légumineuses en vrac, et "glissera" vers un changement de son alimentation...

c) en effet, les images-chocs de certaines émissions sur l'élevage industriel et les abattoirs, le scandale de la vahceh folle, puis des Lasagnes au cheval, etc... Ces différents scandales ont amené des gens à réfléchir et, sans "basculer" dans un régime VG stricte, à modifier leur alimentation dans un sens "moins de viande"...

Pour moi, une certaine stabilisation - voire légère décrosisance - de la consommation de la viande est surtout liée à la convergence de ces deux ou trois phénomènes... qui touche à mon avis, à des degrés divers, une part appréciable de la population.

Avec le facteur économique, qui peut être en synergie !

Je respecte la démarche "philosophique", qui conduit à devenir VG stricte dans un souci de cohérence (éviter, en effet, d'être faux-cul !). Je pense qu'elle pèse très peu dans les statistiques.

Pragmatique, j'essaye d'avoir une influence large, à travers les points a et b, sur un grand nombre, qui infléchit son attitude "un peu"...
0 x
moinsdewatt
expert Econologue
expert Econologue
posturi: 4070
Înregistrare: 28/09/09, 17:35
Locul de amplasare: Isere
x 386

Mesaj de bază non lude moinsdewatt » 12/01/14, 20:18

citro a scris:

2/ Puis on nous parle d'un système à concentration de 23m² (4,30m x 5,30m) sous lequel garer l'auto (pratique à emmener quand on part en vacances...)
.....



c'est ce truc la :

Imagine
0 x
Avatar de l'Utilisateur
Gildas
Am postat mesaje 500!
Am postat mesaje 500!
posturi: 540
Înregistrare: 05/03/10, 23:59
x 39

Mesaj de bază non lude Gildas » 12/01/14, 22:37

Le truc a quand même 2 avantages pas négligeable pour régions bien ensoleillées:

-Electricité gratuite

-Plus de cordon à brancher
0 x
Janic
expert Econologue
expert Econologue
posturi: 7524
Înregistrare: 29/10/10, 13:27
Locul de amplasare: Burgundia
x 132

Mesaj de bază non lude Janic » 13/01/14, 13:29

did67 bonjour
j'ai répondu à ton sujet sur le sujet végé.
0 x




  • Subiecte similare
    Răspunsuri
    Vizualizări
    Ultimul mesaj

Înapoi la "Motoare speciale, brevete, economie de combustibil"

Cine este conectat?

Utilizatorii care navighează în acest sens forum : Nu există utilizatori înregistrați și oaspeți 1