Plantele nu vor rezolva problema efectului de seră


Distribuiți acest articol cu ​​prietenii dvs.:

Il semblerait que la capacite des plantes a contrebalancer l’effet de serre a ete surestimee. Au contraire, les recherches suggerent que les changements de condition atmospherique ont un effet plus nefaste sur les plantes que l’on ne croyait jusqu’alors. Des recherches a l’universite de McGill demontrent qu’un taux croissant de CO2 diminue la croissance des algues. Menee par le biologiste Graham Bell, la recherche est basee sur la reponse d’algues a des concentrations elevees de dioxyde de carbone. Les resultats montrent que les algues peuvent ne pas s’adapter a des conditions de forts niveaux de CO2.

Selon Bell, cette trouvaille s’applique a d’autres especes de plantes. Ceci refute la presomption que les plantes peuvent utiliser le surplus de CO2 de l’environnement. D’ici au siecle prochain nous assisterons sans doute a des changements considerables dans toutes les plantes (y compris les especes agricoles) au fur et a mesure que l’usage du petrole augmente et genere des niveaux de CO2 de plus en plus eleves.

Contacte :
– Sinead Collins, University Relations Office (URO) – McGill University – tel : +1 514 398 6459
– Christine Zeindler, Communications officer – University Relations Office – tel : +1 514 398 6754


Facebook Comentarii

Lasă un comentariu

Adresa ta de email nu va fi publicată. Câmpurile obligatorii sunt marcate *