Poluarea, prima frică de sănătate a belgianilor


Distribuiți acest articol cu ​​prietenii dvs.:

Seuls 27% des sondés craignaient d’être victimes d’un geste criminel, et 22% seulement d’un acte terroriste.

Septante-six pour cent des Belges estiment que la pollution de l’environnement constitue la principale menace pour leur santé, révèle mardi un sondage de l’Office européen de statistiques Eurostat.

Interrogés à l’automne dernier sur les événements susceptibles de nuire à leur santé, les Belges ont placé la pollution comme première préoccupation (76% des répondants), devant la crainte d’être blessé dans un accident de la route (64%), ou le risque d’être victime d’une maladie grave (60%).

Seuls 27% des sondés craignaient d’être victimes d’un geste criminel, et 22% seulement d’un acte terroriste.

A l’échelle de l’UE25, les préoccupations sont ordonnées dans un sens assez semblable à la Belgique.

Parmi les principales menaces à leur santé, les Européens ont placé la pollution en tête (61% des réponses), devant les accidents de la route (51%), la probabilité d’être victime d’une maladie grave (49%). La criminalité et le terrorisme ne sont considérés comme une menace que par respectivement 31 et 20% des sondés.

L’étude a été menée en septembre et octobre dernier auprès de 25.000 personnes, dont un bon millier rien qu’en Belgique.


Sursă


Facebook Comentarii

Lasă un comentariu

Adresa ta de email nu va fi publicată. Câmpurile obligatorii sunt marcate *