Descărcați: Valuri, laptopuri și șobolani: rezumatul tezei

Distribuiți acest articol cu ​​prietenii dvs.:

Une étude de l’université catholique de Louvain montre que le taux de mortalité des rats de laboratoire double lorsqu’ils sont exposés aux ondes des téléphones portables et aux réseaux wifi.

Une étude de l’université catholique de Louvain (UCL) citée mardi 24 juin par le journal belge Le Soir indique que le taux de mortalité des rats de laboratoire double lorsqu’ils sont exposés aux ondes des téléphones portables et réseaux wifi.

Cette étude est publiée alors qu’une vingtaine de scientifiques et de cancérologues ont lancé le 15 juin à Paris un appel en faveur de mesures de précaution dans l’utilisation des téléphones portables, en l’absence de conclusions scientifiques définitives sur leur éventuelle dangerosité pour la santé.

Le taux de mortalité de trois groupes de rats soumis pendant 18 mois à trois niveaux d’expositions électromagnétiques utilisées dans les technologies mobiles s’est élevé à 60%, contre 29% dans un groupe de rats « épargnés », selon l’étude belge, qui constitue la thèse de doctorat en sciences appliquées défendue lundi à l’UCL par Dirk Adang.

Citește mai mult:
- Ondes, portable, wifi et les rats pe forumuri
- la thèse complète


Descărcați fișierul (poate fi necesar un abonament la Buletinul informativ): Ondes, portables et rats: résumé de la thèse

Facebook Comentarii

Lasă un comentariu

Adresa ta de email nu va fi publicată. Câmpurile obligatorii sunt marcate *